Accueil Actualités Etre porte-drapeau, "une expérience émouvnte", selon Shamoli
Facebook   Twitter
Actualités
Les articles les plus lus
COOPERATION SUD-SUD, Visite de travail et d'amitié du Président Mi-Carême ESSIS au Président Adel RAJA de la Fédération Royale Marocaine de Tir à l'Arc (FRMTA)
Date : 09-03-2014 - Lu 3548 fois
Participation de la Côte d'Ivoire à la Coupe du Monde en salle de Nîmes 2013
Date : 21-01-2013 - Lu 2997 fois
Une Irakienne sur la ligne de tir à Londres
Date : 03-07-2012 - Lu 2822 fois



Etre porte-drapeau, "une expérience émouvnte", selon Shamoli
12-09-2016  |   Consultée 1643 fois


L'archère du Bangladesh et l'Ivoirien Kouassi ont tous deux porté les drapeaus de leurs pays à la cérémonie de clôture de Rio 2016.

Shamoli Ray et Rene Philippe Kouassi faisaient partie des 207 athlètes qui ont porté leurs drapeaux nationaux lors de la cérémonie de clôture des Jeux Olympiques de Rio 2016.

Membre d'une petite délégation de sept athlètes parmi cinq sports à Rio 2016, la jeune femme de 22 ans avait reçu une invitation tripartite pour participer aux Jeux. Shamoli est ainsi devenue la première femme archère – et deuxième athlète en tir à l'arc – de son pays à tirer aux Jeux Olympiques.

“Ce fut un grand moment et un honneur pour moi d'avoir la chance de porter le drapeau national lors de la cérémonie de clôture à Rio," a déclaré Shamoli.

Porter le drapeau de son pays pour un athlète, c'est l'une des plus grandes opportunités de pouvoir représenter leur pays.

“Ce fut pour moi un moment émouvant et je suis fière d'avoir eu la chance de porter le drapeau national en tant qu'archère. Vraiment, ce moment est gravé dans ma mémoire et je ne l'oublierai jamais.“

Avant Rio, Shamoli avait participé à l'épreuve fémimine individuelle des Championnats du monde de Belek en 2013 et Copenhague en 2015, ainsi qu'aux Grand Prix d'Asie, Jeux et Championnats asiatiques depuis 2013.

Après n'avoir pas passé le cut à ses premiers mondiaux en 2013, Ray a remis l'ouvrage sur le métier afin d'améliorer sa performance en vue de 2015. Pour ses deuxièmes mondiaux, elle a pris la 80e place des qualifications, mais a été éliminée par la Japonaise Saori au premier tour.

Pour ses débuts olympiques en 2016, la Bangladaise a terminé 53e du tour de classement – sur 64 compétitrices – pour ensuite s'incliner au premier tour des éliminatoires, 6-0, face à la Mexicaine Bayardo.

A 36 ans, René Philippe Kouassi était à Rio le plus âgé  d'une délégation ivoirienne de 12 athlètes au sein de six sports. Il a représenté son pays dans l'épreuve masculine individuelle de tir à l'arc, dans laquelle selon lui, “il n'avait rien à perdre à son âge”.

Aux Jeux Olympiques de Londres en 2012, René était devenu le premier archer olympique de Côte d'Ivoire. A Londres, il s'était classé 59e de l'épreuve de classement et avait perdu son premier match face au Français Gaël Prevost, tête de série No 6.

A Rio 2016, celui qui vit et s'entraîne en France a fait deux rangs de mieux en qualifications, 57e, mais s'est une nouvelle fois incliné au premier tour face à un autre Français, Jean-Charles Valladont, futur médaillé d'argent olympique.

... Lire la suite ici

Source : World Archery




Webmail
© 2009 - 2019  - Fédération Ivoirienne de Tir à l'Arc   (FIVTA) - Built and hosted by InsightMedia